Le 2 avril 1980, l’inauguration de la Maison des Sports se fait en “grande pompe”. Elle est mise à la disposition des sections à partir du 5 avril 1980.
Le 20 décembre 1980, le foot est en 1/64 de finale de la Coupe de France, AS Béziers (2ème Division) - USC (Division d’Honneur). En déplacement chez les professionnels de Béziers, ce match est à la portée des Columérins et se conclut par un score de 0 à 0.
De 1964 à 1980, la population de Colomiers passe de 4000 à 26000 habitants (soit 65 % d’augmentation). Les instances dirigeantes veulent priviligier la pratique du sport en tenant compte de la jeunesse de la population.

Monsieur Robert en
1981 dit ces paroles :
“L’important est le travail en profondeur pour la pratique du sport de masse, des progrès énormes ont été accomplis depuis trois ou quatre ans”.
“La pratique des sports collectifs sera favorisée car c’est le meilleur moyen de préparer les enfants à devenir adultes tant au niveau du corps que de l’esprit”.

En rugby, l’équipe cadette est championne de France.
1982 voit l’aménagement du stade du Selery, l’aggrandissement de la Maison des Sports avec l’adjonction du Dojo qui permet la pratique du Judo et la construction de trois courts de tennis au Cabirol.
L’USC omnisports est alors riche de quinze sections et de 2600 adhérents.
Une deuxième fête du sport, très attendue, a lieu une nouvelle fois au Parc Duroch. Le beau temps joue aussi le jeu pour permettre aux diverses animations de bien se dérouler.
Un défilé a lieu dans les rues et le tour de ville permet aux Columérins d’applaudir tous ses nombreux sportifs.

Dès 1984, Jean-Claude Robert fait passer ce message :
“ L’Omnisports se doit d’être un organisme créatif destiné à permettre la rencontre des sections qui ne se retrouvent jamais, mais plus encore à créer un esprit unitaire, une sorte “d’esprit de clocher”.
Le Karaté s’honore de la venue du Grand Maître Taïsi KASE.

Pour
l’année 1985 on compte 3000 licenciés.
L’essor des écoles de sports : basket, foot, judo, rugby, tennis et autres est très importante.
C’est une année essentielle pour l’école de rugby qui voit les équipes juniors Reichel et minimes UFOLEP, décrocher le titre de champion de France.
En cyclisme, Jean Marc Manfrin passe professionnel.

Dès 1986,quatre moments forts sont à noter :
La cérémonie des vœux de l’Omnisports qui réunit les sportifs de toutes les sections au Hall Comminges. Ce sont d’amicales retrouvailles avec les élus municipaux.
Le projet d’une soirée des trophées afin “d’attribuer des récompenses aux sportifs, dirigeants et à ceux qui favorisent le sport”. La distribution des trophées conduirait à une nécessaire grande fête de famille “plus on se connaît, plus on s’apprécie”.
La fête de la bière organisée au hall comminges en collaboration avec le Comité des Fêtes.
La participation de l’Omnisports au salon du temps libre organisé dans les locaux de la foire exposition de Toulouse. Un stand est réalisé par le bureau du Comité Directeur de l’USC Omnisports et le jour de l’inauguration Monsieur Robert a l’honneur d’y accueillir le Ministre de la Jeunesse et dessports, Monsieur Alain Calmat en présence de Messieurs Vauchère et Piquemal.

L’USC Omnisports en 1987 est maintenant dans le
“peloton de tête” de tous les clubs omnisports du département avec plus de 3000 licenciés.

Cette année-là, la première soirée des trophées est un succès qui ne demande qu’à être renouvelé.
Le club MAKCC organise en 1987 la qualification du Championnat deFrance Moto Cross 125 cm3.

L’Assemblée Générale du 28 octobre 1988 confirme la séparation des clubs “Natation Sportive Natation Synchronisée ”. Ainsi la création du club permet à l’USC Natation Synchronisée de rejoindre les sports d’équipes de l’USC Omnisports.
Notons la réélection de Monsieur Garrido, secrétaire de l’USC depuis quelques années.
Dans le bureau affecté à l’Omnisports, les réunions ont lieu tous les premiers lundi de chaque mois.
En 1989, la section ski de fond fait un séjour de dix jours à Innsbruck

MM. Robert, Garrido, Piquemal, Vauchère
lors de la première soirée des Trophé

La soirée des trophées remporte un énorme succès. Plus de quatre cents représentants des seize sections locales assistent à cette manifestation conviviale au cours de laquelle les sportifs sont honorés.
La convivialité, l’amitié est au rendez-vous et cette soirée remporte un vif succès

En novembre 1989, l’Omnisports perd un de ses anciens Présidents René Piquemal, grand ami des sportifs et le meilleur avocat de la cause sportive auprès des élus locaux.

Retour haut de page

bout_ret_site_1.gif

bout_actualite_1.gif

bout_contact_1.gif